Zellertalbahn

Zellertalbahn

Les travaux sont en cours depuis juin 202 et portent sur près de 28 kilomètres de la ligne de la Zellertalbahn. L'objectif est de mettre en place un vaste trafic d'excursion entre Monsheim et Kaiserslautern d'ici 2023.

Inaugurée en 1872, la Zellertalbahn était autrefois un tronçon de raccordement de la ligne Munich-Paris. Après l'arrêt complet du trafic (également pour les marchandises) en 1998, le district de Donnersberg s'était efforcé de préserver l'infrastructure pour sauvegarder la ligne. Le trafic saisonnier d'excursion les dimanches et jours fériés, qui a débuté en 2001, a dû être supprimé en 2017 en raison de graves défauts techniques. Le service d'excursion, qui est commandé et financé par le Zweckverband Schienenpersonennahverkehr, a été soutenu avec beaucoup d'engagement par le Förderverein Eistalbahn/Zellertalbahn. Au cours de ces 16 années, 35 000 heures de bénévolat ont été consacrées à cet objectif.

L'année dernière, le feu vert a été donné pour la modernisation de la ligne. Le ministre des transports de Rhénanie-Palatinat de l'époque, Volker Wissing, a remis une décision de financement de 6,7 millions d'euros. Le coût total est calculé à 8,3 millions d'euros. La loi sur les passages à niveau permet d'espérer d'autres subventions pour les zones où les routes officielles, telles que les routes de district, traversent la ligne de chemin de fer. Le montant restant est supporté par le district de Donnersberg, le district d'Alzey-Worms et les municipalités de Monsheim, Göllheim, Kirchheimbolanden et Winnweiler.

"Les transports publics jouent un rôle central dans la protection du climat dans le secteur des transports. Le transport ferroviaire en constitue l'épine dorsale : chaque kilomètre parcouru en train plutôt qu'en voiture permet d'économiser du CO2. Nous avons accordé un financement de 6,7 millions d'euros afin que la ligne traversant le Zellertal puisse être réparée et que le trafic d'excursion touristique puisse bientôt reprendre. C'est précisément la sauvegarde de ces routes secondaires par le biais du trafic d'excursion saisonnier qui contribue à maintenir l'infrastructure prête pour une éventuelle exploitation régulière future", a déclaré Katrin Eder, secrétaire d'État au ministère de la protection du climat, de l'environnement, de l'énergie et de la mobilité, vendredi lors d'une visite du chantier au niveau d'Alsenbrück-Langmeil.

L'entreprise Peter Gross Bahnbau GmbH de St. Ingbert avait obtenu le contrat pour les travaux initiaux sur la ligne, d'un montant de 1,233 million d'euros, comprenant la reconstruction de la voie à Marnheim, le renouvellement de la superstructure et des aiguillages ainsi que le renouvellement d'un ponceau. Selon le plan, cela devrait être terminé à la mi-novembre.

"Pour notre région, la préservation et l'extension de cette ligne est un projet important qui est planifié et réalisé par toutes les parties impliquées dans une coopération confiante. Depuis le début de la réactivation en 2001, nous poursuivons l'objectif d'intégrer la ligne à un moment donné dans l'horaire de la Rhénanie-Palatinat afin d'établir à long terme une liaison permanente entre Worms, Monsheim et Kaiserslautern et donc un "pont" important entre la Rhénanie-Palatinat", a déclaré Heiko Sippel, l'administrateur du district d'Alzey-Worms, ajoutant : "Nous nous rapprochons une fois de plus de cette intention grâce à l'avancement des travaux de construction et espérons que nous pourrons également réaliser cet objectif dans un avenir proche dans le cadre du tournant de la mobilité au profit de nos citoyens."

Un projet que son collègue Rainer Guth poursuit également : "Nous nous sommes battus pendant longtemps pour la modernisation de la ligne de Zellertalbahn. Nous sommes particulièrement reconnaissants à l'association de soutien Eistalbahn/Zellertalbahn et aux responsables d'exploitation pour leur grand engagement. Nous avons besoin de cette ligne pour le trafic d'excursion, pour les navetteurs et, bien sûr, pour la protection du climat. C'est la liaison ferroviaire la plus courte entre Kaiserslautern et Worms." M. Guth a également remercié Gustav Herzog, membre du Bundestag, qui était également présent et qui a fait campagne pour la préservation et le développement, ainsi que son prédécesseur Winfried Werner, qui lui avait recommandé la Zellertalbahn.

Après la modernisation, un service d'excursion étendu devrait circuler sur la ligne en 2023, les samedis, dimanches, jours fériés et tous les mercredis pendant les vacances. Fritz Brechtel, président de l'association de transport ferroviaire régional de passagers du sud de la Rhénanie-Palatinat, a souligné que les objectifs à long terme sont l'intégration de la Zellertalbahn dans l'horaire de la Rhénanie-Palatinat et le développement de cette ligne ferroviaire pour en faire une liaison attrayante et rapide entre les centres de Kaiserslautern et de Worms. Cela permettrait de réaliser des gains importants de temps de trajet d'au moins 20 minutes dans chaque direction entre les deux villes.

Une procédure d'approbation de planification est en cours de préparation, ce qui est nécessaire pour sécuriser et étendre les passages à niveau. M. Guth a expliqué que le calendrier de reprise du trafic d'excursion en dépendait également. Sur ce parcours de près de 28 kilomètres, onze passages à niveau et quinze ponts doivent être modernisés conformément aux exigences techniques actuelles. "Il s'agit d'un projet majeur dont les retombées sont d'une grande importance pour la région", a souligné l'administrateur du district de Donnersberg.

FAITS ET CHIFFRES CONCERNANT LE ZELLERTALBAHN

  • Inauguration : 1872
  • En 1998, le trafic a été complètement arrêté
  • Trafic saisonnier d'excursion sur la ligne entre 2001 et 2017
  • Longueur de l'itinéraire : 27,7 kilomètres entre Monsheim et Langmeil.
  • 11 passages à niveau, 15 ponts
  • Coûts prévus pour la mise à niveau : 8,3 millions d'euros. L'État finance la mise à niveau à hauteur de 6,7 millions d'euros.
  • Début de la construction pour le réaménagement : Juin 2021
  • Horaire : En 2023, un trafic d'excursion étendu doit être mis en place si possible - les samedis, les dimanches, les jours fériés et, pendant les vacances, tous les mercredis. La condition préalable à cela est l'achèvement en temps voulu de la protection technique des passages à niveau.